Bio

Comme Picasso ou Dubuffet, Gérard BOGO reconduit la réalité dans sa nature permanente. Son regard sur la femme est étroitement lié à un dessin fracturé, recomposé, rompu tout en conservant une ligne esthétique majeure. Figurantes de l’abstraction, profils, reflets ou ombres, femmes aux allurex altières, cavalières du temps, sont le résultat d’un travail amoureux du dessin et de ses perspectives.
 
Pour autant, Gérard BOGO n’oublie pas le Flamboyant. Pigmentons la vie de nos sculptures ! Une échappée de couleurs dans la phénoménologie de l’imaginaire. Représentez-vous un éléphant papillon rose s’il vous plait.
Nougarophile, Gérard aime explorer le passif et participe passé du verbe et l’encenser.
 
Encore un futur précurseur du langage symbole à travers l’art conceptuel. L’artiste se pose là en militant social, sociable.
Enfant du constructivisme, Gérard BOGO marche dans les sillons de ses pairs, encore Picasso qui assocait le siège d’un vélo à un guidon. Affaires et faux désordre des idées menées au régime de l’ordre esthétique dans sa superbe !
 
L’ INITIATIVE D’IMAGINER L’INIMAGINABLE.      V.M

GERARD- BOGO DUMBUTTERFLY .jpg
ELLE VIT DANS 2 0658.jpg
GERARD-BOGO SCULPTEUR.jpg
MOI JE SUIS TANGO 2 0648.jpg
GERARD-BOGO ELLE A .png
LA SALSA DU 2 0653.jpg
SOIR DE MATCH.jpg
TOUCHDOWN 1 0649.jpg